Le projet

L’initiatrice : Je suis Amélie, 40 ans, diplômée en communication sociale en 2003 (section animation socioculturelle). J ‘ai travaillé pendant 15 ans au sein d’associations et d’ONG en tant qu’animatrice et coordinatrice de projet pour enfants et adultes. Dès les premières années de ma carrière, j’a, par ailleurs, continué à me former et à me laisser emmener sur des sentiers inconnus (vers tout ce qui touche au soin de la personne notamment en lien étroit avec sa place dans le collectif) pour arriver à ce projet longuement muri. Ce projet est l’aboutissement d’un chemin, de nombreuses rencontres surprenantes et très inspirantes qui ont fait suite à l ‘expérience de plusieurs épuisements, de la vie en habitat léger, d’un rapprochement avec la nature et avec ma propre nature!

L’aube des Sens se veut un projet au service de l’être humain dans toutes ses dimensions. C’est le bon endroit pour prendre soin de soi, une bulle propice au réveil du corps et de l’esprit pour retrouver confiance et harmonie, pour oser lâcher ce qu’il est nécessaire de lâcher ! C’est aussi un lieu d’accueil pour tou.te.s celles et ceux qui souhaitent simplement retrouver du calme, du temps pour soi, de la détente, dans le respect de soi et de la nature !

C’est aussi l ‘envie de soutenir toutes les personnes engagées dans l’inévitable transition écologique de notre époque en leur offrant une bulle de ressourcement, un temps juste pour eux-mêmes et une possibilité de réajuster leur engagement en vérifiant, avec eux-mêmes, -ou accompagnés, qu’il est bien en adéquation avec leurs besoins profonds !

L’Aube des Sens, c’est aussi une synergie :
Entre Thomas, artisan créateur anciennement maraîcher qui a réalisé, habité, magnifié et qui bichonne toujours une ancienne roulotte et, Amélie, animatrice socioculturelle reconvertie pour qui ce projet est l’émergence concrète d’un beau cheminement !
Ce projet c’est le début de la création d’un écolieu où il fait bon vivre et séjourner dans le respect du vivant.
C’est l ‘envie d’allier nos convictions, qui nous guident notamment à produire toute nourriture que nous sommes aujourd’hui capable de produire, à un désir de les partager en accueillant ceux qui veulent découvrir, aider, juste profiter, prendre soin d ‘eux même, s’octroyer du temps, se ressourcer ou même s’éloigner du monde pour créer !

Transition écologique, sociale, économique et politique n’ira pas sans transition intérieure ni sans prendre le temps de prendre soin de soi, de l ‘individu ET du collectif en profondeur!